ÉCOLE DU LOUVRE-2021

UN MÉCÉNAT D’EXCEPTION POUR L’ÉCOLE DU LOUVRE

Entretien avec Majid Boustany

Président de la Francis Bacon MB Art Foundation

Quels sont vos liens avec l’École du Louvre ?

J’ai conclu en 2016, à travers ma Fondation, la Francis Bacon MB Art Foundation Monaco, un partenariat avec l’École du Louvre qui permet d’octroyer, tous les quatre ans, une bourse de recherche à un doctorant de l’école dont les travaux portent sur le peintre Francis Bacon ou ayant un lien direct avec l’artiste (étude comparative entre Bacon et un ou plusieurs artiste(s), études thématiques se rapportant à son œuvre ou sa pratique picturale…).

Ensuite, j’ai été invité à donner une conférence sur « Francis Bacon, Monaco et la culture française » à l’École du Louvre à l’occasion de l’exposition Bacon organisée par le Grimaldi Forum à Monaco en 2016, sous l’égide de ma Fondation.

Ces premières collaborations avec l’École m’ont permis de découvrir une institution passionnante et singulière, attenante au plus grand musée du monde, et à proximité d’institutions muséales majeures, ainsi qu’un modèle unique de transmission et des enseignants passionnés par leur mission pédagogique.

Comment êtes-vous devenu le mécène de ce projet ?

Dans le cadre du partenariat que j’ai noué avec l’École du Louvre, j’ai été présenté à Claire Barbillon qui prenait ses fonctions de directrice de l’École en 2017. J’ai tout de suite été fasciné par son parcours original, son envie de transmettre et ses ambitions pour l’avenir de l’établissement. Nous avons longuement échangé ainsi qu’avec ses équipes sur divers sujets en rapport avec l’art, sur l’école, sa pédagogie, ses projets et ses élèves. Lorsqu’en 2018 Claire Barbillon m’a fait part de son souhait de lancer un vaste programme de travaux sur le site de l’aile de Flore du Palais du Louvre, avec le réaménagement de la bibliothèque et de ses services documentaires, de la cafétéria et de la création d’un centre de recherche, j’ai immédiatement été séduit par ce projet visionnaire. J’ai, peu de temps après, proposé de soutenir l’ensemble du projet.

Je dois également avouer que ma décision de financer cet ambitieux programme vient également de ma passion pour le plus francophile des peintres anglais : Francis Bacon. Celui-ci était un visiteur régulier des musées parisiens et notamment du musée du Louvre, dont certaines œuvres furent d’ailleurs sources d’inspiration pour ses propres toiles. L’artiste britannique, considéré comme une légende vivante par le public français et la presse parisienne, avait une affection particulière pour la « Ville Lumière » et était sensible à son rayonnement culturel. Il percevait d’ailleurs les Français comme les arbitres ultimes dans quasiment tous les domaines qui l’intéressaient.

Quel est votre souhait pour ce projet ?

Je souhaite que ce grand projet apporte à cette prestigieuse école un atout stratégique essentiel pour son futur rayonnement national et international.

RETOUR À MÉCÉNAT ET BOURSES