previous arrow
next arrow
Slider
Catalogues d’expositions de Bacon

Avec plus de 200 références, la MB Art Collection offre la plus grande sélection de catalogues d’exposition de Bacon, allant de ses premières expositions à ses expositions posthumes et comprenant à la fois ses expositions individuelles et collectives.

Une sélection chronologique de catalogues d’expositions individuelles et collectives de Francis Bacon :

Exposition Internationale d’Art Moderne (UNESCO)

Exposition Internationale d’Art Moderne (UNESCO)

Musée national d’Art moderne, Paris (aujourd’hui Centre Georges Pompidou)
Novembre – décembre 1946

En novembre, Bacon se rend de Monaco à Paris pour découvrir l’exposition internationale d’art moderne organisée par l’UNESCO, où figure une de ses œuvres, Peinture 1946, présentée sous le simple titre de Peinture.

Le travail de Bacon est présenté aux côtés de celui d’artistes comme Roy de Maistre, John Minton, Henry Moore, Rodrigo Moynihan, Paul Nash et Graham Sutherland.

Peintures de Francis Bacon / Dessins en couleurs de Robin Ironside

Peintures de Francis Bacon / Dessins en couleurs de Robin Ironside

Hanover Gallery, Londres
8 novembre – 10 décembre 1949

Le 8 novembre 1949, douze peintures de Bacon, dont la série de « têtes » que l’artiste avait commencée en 1948 à Monaco, sont exposées aux côtés du travail de l’artiste néo-romantique Robin Ironside.

Peinture britannique 1925-1950 Première anthologie

Peinture britannique 1925-1950 Première anthologie

Arts Council, Londres
1951

En 1951, Bacon expose ses tableaux à l’Arts Council aux côtés de ceux d’artistes tels que Lucian Freud, John Minton, Paul Nash, Graham Sutherland, Ben Nicholson et John Piper.

Son Étude de personnage II (1945-1946) est présenté sous le titre « Marie-Madeleine ».

L’artiste dira par la suite qu’il n’a jamais imaginé ce personnage comme Marie-Madeleine ni associé le tableau à une crucifixion.

Page 1
Page 2
Francis Bacon

Francis Bacon

The Institute of Contemporary Arts, Londres
20 janvier – 19 février 1955

La première rétrospective de Bacon, composée de treize toiles, est organisée par l’ICA de Londres.

Francis Bacon

Francis Bacon

Galerie Rive Droite, Paris
12 février – 10 mars 1957

Première exposition personnelle de Bacon à Paris.

Dès la fin des années 1920, Bacon devient un habitué de la « Ville Lumière », ville qu’il apprécie plus que toute autre.

Francis Bacon Galerie Rive Droite
Francis Bacon exhibition at Galerie Rive Droite, Paris, February - March 1957 © Galerie Rive Droite
Francis Bacon

Francis Bacon

Hanover Gallery, Londres
21 mars – 26 avril 1957

Après avoir travaillé presque durant une décennie avec une palette monochrome dominée par des gris argentés et des teintes sombres, Bacon s’en éloigne avec sa série des Van Gogh, aux couleurs très vives et saturées. Le geste pictural de Bacon montre la rapidité avec laquelle ces œuvres sont exécutées. Ces tableaux lui sont inspirés par l’œuvre de Vincent Van Gogh, Autoportrait sur la route de Tarascon (1888). Bacon s’est toujours identifié  à Van Gogh dans son souci constant de recréer la réalité. Peintes dans l’urgence, les deux dernières toiles de cette série dont Étude pour un portrait de Van Gogh VI, ont été livrées à la galerie alors qu’elles n’étaient  pas encore sèches tachant ainsi les vêtements des visiteurs imprudents.

4
3
2
1
Bacon

Bacon

Hanover Gallery, Londres
6 juin – 6 juillet 1959

Dernière exposition de Bacon à la Hanover Gallery qui avait été fondée par Erica Brausen et Arthur Jeffress.

En 1948, Erica Brausen était devenue la première marchande d’art de Bacon. Elle était extrêmement dévouée et bienveillante à son égard. Matisse, Giacometti, Miró, Duchamp, Magritte et Max Ernst figuraient parmi les artistes représentés par la galerie.

Francis Bacon, Paintings 1959-1960

Francis Bacon, Paintings 1959-1960

Marlborough Fine Art, Londres
23 Mars – fin avril 1960

Première exposition de Bacon à la Marlborough Fine Art.

En 1958, Bacon quitte brutalement la Hanover Gallery pour rejoindre la Marlborough qui le représentera jusqu’à la fin de sa vie. Il pressent que cette dernière est mieux gérée, plus dynamique et plus à même d’accompagner sa carrière sur le plan international et sur le long terme.

La Marlborough avait été fondée en 1946 par Frank Lloyd et Harry Fischer rejoints en 1948 par David Somerset. Gilbert Lloyd, le fils de Frank, prend le contrôle de la Marlborough Fine Art à Londres à partir de 1972.

Francis Bacon

Francis Bacon

Tate Gallery, Londres
24 mai – 1er juillet 1962

Le 24 mai 1962, la Tate Gallery présente une grande rétrospective de l’œuvre de Bacon, comprenant quatre-vingt-onze peintures. À l’occasion de cette exposition, l’artiste peint toute une série de tableaux dont Trois études pour une Crucifixion (1962).

Le jour de l’inauguration de l’exposition, parmi les divers messages de félicitations, Bacon reçoit un télégramme l’informant du décès de son amant Peter Lacy survenu la veille à Tanger.

Cathy Cunliffe: Tate Gallery exhibition, London, 1962 © Cathy Cunliffe
Study for a Pope I - VI (photographer unknown)
(photographer unknown)
Francis Bacon

Francis Bacon

Solomon R. Guggenheim Museum, New York (en collaboration avec l’Art Institute de Chicago)
18 octobre 1963 – 12 janvier 1964

Il s’agit de la première rétrospective de Bacon dans un musée américain. L’artiste présente soixante-quatre de ses œuvres pour l’occasion.

Francis Bacon

Francis Bacon

Galerie Maeght, Paris
15 novembre – 31 décembre 1966

Deuxième exposition personnelle de Bacon organisée à Paris. La Galerie Maeght présente dix-sept toiles de l’artiste et édite un numéro spécial de la revue Derrière le Miroir pour l’occasion. L’introduction de Michel Leiris intitulée Ce que m’ont dit les peintures de Francis Bacon précède un entretien entre l’artiste britannique et le critique d’art David Sylvester.

1
2
Francis Bacon

Francis Bacon

Marlborough-Gerson Gallery, New York
11 novembre – 7 décembre 1968

Bacon se rend pour la première fois aux États-Unis en novembre 1968, à l’occasion de son exposition à la Marlborough-Gerson Gallery à New York où sont présentées vingt de ses toiles récentes. Son amant et sa muse, George Dyer, l’accompagne. Ils descendent à l’Hôtel Algonquin.

Francis Bacon

Francis Bacon

Galeries nationales du Grand Palais, Paris
26 octobre 1971 – 10 janvier 1972

Bacon a l’immense privilège de se voir offrir une rétrospective au Grand Palais.  À partir du 27 octobre 1971, le public parisien découvre cent huit tableaux de l’artiste britannique. Bacon est alors l’un des rares artistes vivants, avec Picasso en 1966, à recevoir un tel honneur.

Le 24 octobre, soit deux jours avant le vernissage, son amant George Dyer est retrouvé mort à l’Hôtel des Saints Pères où tous deux séjournaient alors.

Bacon and his sister Ianthe Knott at the Grand Palais exhibition preview, 26 October 1971, in front of Painting 1946 Photo and © André Morain MB Art Collection
Bacon with Joan Miró and André Masson at the Grand Palais preview, 26 October 1971. Photo and © André Morain MB Art Collection
Francis Bacon : « Œuvres récentes »

Francis Bacon : « Œuvres récentes »

Galerie Claude Bernard, Paris
19 janvier – 26 mars 1977

Le 19 janvier 1977, vingt peintures récentes de Bacon sont exposées à la Galerie Claude Bernard. Cette exposition parisienne, aujourd’hui légendaire, connaît un tel succès que la police finit par boucler la rue des Beaux-Arts afin de canaliser la foule de visiteurs se dirigeant vers la galerie.

Michel Leiris préface le catalogue de l’exposition.

Francis Bacon at the opening of his show at the Claude Bernard Gallery, 1977, with his friend Denis Wirth-Miller. Photo and © John Minihan. MB Art Collection.
Bacon in front of Triptych, 1976, Galerie Claude Bernard, 1977. Photo and © John Minihan. MB Art Collection.
Francis Bacon

Francis Bacon

Tate Gallery, Londres
22 mai – 18 août 1985

En mai 1985, Bacon obtient une seconde rétrospective à la Tate Gallery. Cent vingt-cinq de ses tableaux y sont exposés. Alan Bowness, le directeur de la Tate Gallery, décrit Bacon comme « certainement le plus grand peintre vivant ».

Francis Bacon : Rétrospective

Francis Bacon : Rétrospective

Galerie Beyeler, Bâle
12 juin – 12 septembre 1987

En juin 1987, la Galerie Beyeler, qui possède  des pièces exceptionnelles de Bacon, expose alors trente-six tableaux de l’artiste britannique lors d’une rétrospective.

Francis Bacon : Peintures récentes

Francis Bacon : Peintures récentes

Galerie Lelong, Paris
30 septembre – 22 novembre 1987

Après une première exposition à la Galerie Maeght-Lelong, à Paris en 1984, Bacon expose onze peintures à la Galerie Lelong en 1987.

Jacques Dupin préface le catalogue d’exposition qui comprend également un entretien avec David Sylvester. Cette exposition va venir renforcer le statut de légende vivante de Bacon à Paris.

Francis Bacon and his sister Ianthe Knott at Bacon's Galerie Lelong exhibition in 1987 Photo and © Michel Nguyen MB Art Collection
Francis Bacon at Galerie Lelong in 1987 Photo and © Michel Nguyen MB Art Collection
Francis Bacon at the opening of his Galerie Lelong exhibition in 1987 Photo and © Michel Nguyen MB Art Collection
Francis Bacon

Francis Bacon

Central House of Artists, New Tretyakov Gallery, Moscou
23 septembre – 6 novembre 1988

Le galeriste et commissaire d’expositions, James Birch, organise avec Sergueï Klokhov, un diplomate soviétique, le British Council et la Marlborough Fine Art une rétrospective Bacon à Moscou. Cet évènement est une grande première pour un artiste britannique vivant.

Bacon présente vingt-deux tableaux réalisés entre 1945 et 1988.

Francis Bacon

Francis Bacon

Centre national d’Art et de Culture Georges Pompidou, Paris
27 juin – 14 octobre 1996

Fin juin 1996, une rétrospective posthume est inaugurée au Centre Georges Pompidou pour célébrer la carrière de l’un des derniers monstres sacrés du XXe siècle. David Sylvester, co-commissaire de l’exposition, rassemble quatre-vingt-quinze œuvres couvrant la carrière de Bacon.

Francis Bacon : Une rétrospective centenaire

Francis Bacon : Une rétrospective centenaire

Tate Britain, Londres
11 septembre 2008 – 4 janvier 2009

Une rétrospective posthume est organisée à la Tate Britain en septembre 2008, à l’approche du centième anniversaire de la naissance de l’artiste en 2009. Cette troisième rétrospective à la Tate réexamine le travail de Bacon à la lumière des nouvelles recherches résultant de la découverte du contenu de son atelier après sa mort. L’exposition regroupe quatre-vingt-dix  œuvres de l’artiste.

Francis Bacon, Monaco et la culture française

Francis Bacon, Monaco et la culture française

Grimaldi Forum, Monaco
2 juillet – 4 septembre 2016

L’exposition « Francis Bacon, Monaco et la culture française » organisée par le Grimaldi Forum sous l’égide de la Francis Bacon MB Art Foundation, présente plus d’une soixantaine d’œuvres du peintre anglais, invitant à découvrir l’influence directe ou indirecte de Monaco et de la culture française sur le travail de l’artiste.

À cette occasion, un ouvrage bilingue, coédité par la Francis Bacon MB Art Foundation et les éditions Albin Michel, est réalisé sous la direction de Martin Harrison, auteur du catalogue raisonné de Francis Bacon et commissaire de l’exposition.

L’itinérance de cette exposition est présentée au musée Guggenheim de Bilbao du 30 septembre 2016 au 18 janvier 2017 sous le titre « Francis Bacon : de Picasso à Vélasquez ».

Francis Bacon, Invisible Rooms

Francis Bacon, Invisible Rooms

Staatsgalerie Stuttgart
7 octobre 2016 – 8 janvier 2017

L’exposition s’attache à examiner un élément significatif dans l’œuvre de l’artiste, peu étudié jusqu’alors. Dès les années 1940, Bacon commence à introduire dans ses tableaux des cages cubiques ou elliptiques autour des personnages pour créer des compositions dramatiques. Ces pièces imaginaires accentuent l’isolement des personnages représentés et attirent l’attention sur leur condition psychologique. L’acte de placer le modèle dans des « pièces invisibles » guide l’attention vers la complexité des émotions humaines ressenties, mais ne pouvant être vues.

Cette exposition rassemble plus de trente-cinq œuvres.

L’exposition avait également été présentée à la Tate Liverpool du 18 mai au 18 septembre 2016. La Francis Bacon MB Art Foundation et la Succession Francis Bacon faisaient partie des institutions ayant apporté leur soutien à cet évènement, la plus grande exposition de Bacon jamais organisée dans le nord de l’Angleterre.

Bacon en toutes lettres

Bacon en toutes lettres

Centre Pompidou, Paris
11 Septembre 2019 – 20 Janvier 2020

La dernière grande exposition française consacrée à cet ardent francophile qu’était Bacon eut lieu en 1996, au Centre Pompidou. Plus de vingt ans après, « Bacon en toutes lettres » réunit des peintures de 1971 – année de la légendaire rétrospective que lui consacra le Grand Palais – à ses dernières œuvres en 1992 ; Didier Ottinger assure le commissariat de l’exposition qui explore de façon inédite l’influence de la littérature sur la peinture de Francis Bacon.

Six salles, ponctuant le parcours du visiteur, placent la littérature au cœur de l’exposition. Y sont lus des extraits des textes puisés dans la bibliothèque de Francis Bacon. L’exposition du Centre Pompidou s’attache aux œuvres réalisées par Bacon durant les deux dernières décennies de son œuvre. Elle comporte soixante tableaux (incluant 12 triptyques, ainsi qu’une série de portraits et d’autoportraits), issus des plus importantes collections privées et publiques. De 1971 à 1992 (date du décès du peintre), la peinture est stylistiquement marquée par sa simplification, par son intensification. Ses couleurs acquièrent une profondeur nouvelle, il use d’un registre chromatique inédit, de jaune, de rose, d’orange saturé.

Pour plus d’informations sur l’exposition, cliquez ici

Pour plus d’informations sur le « Bacon Book Club », cliquez ici

Retour en haut de la page